WWW.REFERATCENTRAL.ORG.UA - Я ТУТ НАВЧАЮСЬ

... відкритий, безкоштовний архів рефератів, курсових, дипломних робіт

ГоловнаІноземна мова - Англійська, Німецька та інші → Grippe - Реферат

Grippe - Реферат

Variabilit des virus grippaux

Les virus grippaux varient selon deux mcanismes : les glissements antigniques (ou drift) ou les cassures antigniques (shift).

Les glissements sont des variations antigniques discrtes et continues qui ne modifient pas la structure antignique globale du virus et permettent donc de conserver une immunit partielle court terme. Ces glissements sont dus aux mutations qui se produisent au moment de la synthse des ARN viraux en raison du taux lev d'erreurs de l'ARN polymrase virale. Pour tenir compte des glissements antigniques, les vaccins grippaux sont donc prpars chaque anne partir des souches virales ayant circul l'anne prcdente. En fvrier de chaque nouvelle anne, l'Organisation mondiale de la sant (OMS) fixe les souches virales qui composeront le vaccin antigrippal de l'anne suivante, en fonction des donnes pidmiologiques rsultant de la surveillance des virus influenza circulants. En 2005, l'OMS a demand le remplacement de la souche influenza A/Fujian/411/2003(H3N2) par la souche A/California/7/2004(H3N2) pour la prparation des vaccins antigrippaux.

Les cassures antigniques sont des changements radicaux de la structure de l'hmagglutinine. Elles rsultent de rassortiments gntiques survenant entre des virus de sous-types diffrents. Ces rassortiments aboutissent notamment au remplacement d'un type d'hmagglutinine par un autre. L'antigne nucloprotique NP, lui, est conserv, il s'agit toujours d'un virus de type A. L'immunit prexistante ce changement est sans effet sur le nouveau virus si bien que les grandes pandmies surviennent suite des cassures antigniques. l'heure actuelle, les spcialistes craignent une recombinaison gntique entre un virus de la grippe aviaire A/H5N1 et un virus humain circulant qui pourrait donner naissance un nouveau virus hautement pathogne pour l'homme.

pidmiologie

Les rassortiments gntiques qui surviennent entre des virus de sous-types diffrents sont l'origine de grandes pandmies mondiales de grippe. C'est arriv trois fois au cours du XXe sicle. En 1918 (" grippe espagnole "), 1957 (" grippe asiatique "), et 1968 (" grippe de Hongkong "). Ces pandmies sont caractrises par une morbidit et une mortalit leves. Ainsi la " grippe espagnole " en 1919 a fait quelque 40 millions de victimes, dont plus de la moiti chez les jeunes adultes. Le virus en cause, proche de la grippe porcine, tait trs diffrent de ceux circulants l'poque.

Chaque anne, en France, on recense, deux pidmies de grippe :

  • la premire et la plus virulente, en gnral en novembre-dcembre, cause par des virus de type A ;

  • la seconde, en janvier-fvrier, cause par des virus de type B.

Diagnostic clinique

La priode d'incubation est courte (1-2 jours). Le tableau clinique dbute brutalement par une fivre > 38,5 °C avec frissons, des cphales, une sensation de malaise gnral avec des douleurs diffuses en particulier des muscles (myalgies) et des articulations (arthralgies). ce tableau s'ajoutent des signes d'irritation conjonctivale-laryngo-trachale ou bronchique (toux sche). La fivre dure 3 5 jours, la gurison est rapide mais une asthnie peut persister plusieurs semaines.

Les formes compliques sont rares mais graves : oedme aigu du poumon, formes neurologiques... Des complications lies une surinfection bactrienne sont frquentes : otites, bronchites, pneumonie.

La grippe grave ne doit jamais tre mconnue du fait de la possibilit de dcs : il faut savoir que la grippe est la seconde cause de mortalit par maladie infectieuse en France, (2000 4000 dcs par an en France), (derrire la pneumopathie pneumocoque). Ce tableau clinique particulier associe des signes aspcifiques de grippe avec une insuffisance respiratoire aigu, et parfois dfaillance multi-viscrale. Elle est toujours conscutive l'infection d'un sujet fragilis.

Diagnostic virologique

Ce tableau clinique (tableau de syndrome grippal) est trompeur : d'autres virus peuvent entraner des syndromes fbriles douloureux (paramyxovirus, adnovirus...). Le diagnostic de certitude est donc essentiel pour dater le dbut de l'pidmie.

Le diagnostic se fait par l'analyse de prlvements respiratoires : couvillonage nasal, aspiration naso-pharynge. En cas de pneumopathie, notamment chez l'adulte, un liquide de lavage bronchoalvolaire peut tre prlev.

La dtection rapide du virus par une technique immunologique (immunofluorescence indirecte) permet d'obtenir un rsultat en 3 4 heures. Cette technique est simple, rapide, conomique et rpond aux exigences de sensibilit et de spcificit des laboratoires de virologie. C'est donc la mthode la plus employe pour le diagnostic virologique.

De plus en plus de laboratoires utilisent aussi des techniques de biologie molculaire : extraction de l'ARN viral du prlvement, puis RT-PCR en point final ou RT-PCR quantitative. Ces techniques permettent un diagnostic assez rapide (moins de 2 heures pour l'extraction suivie de la RT-PCR quantitative) et fiable, qui a l'avantage aussi de permettre un premier typage. La RT-PCR peut ensuite tre complte par un squenage du gnome viral, dans un but essentiellement pidmiologique. C'est par exemple ce qui est ralis dans les Centre Nationaux de Rfrence de la grippe en France.

L'isolement du virus sur culture cellulaire (cellules de reins de chien, MDCK) est exceptionnellement ncessaire. Il est utile pour le suivi pidmiologique annuel de la grippe. En l'absence d'effet cythopathogne du virus, la culture doit tre complte par une raction d'hmagglutination (HA), d'inhibition d'hmagglutination (IHA) ou d'immunofluorescence (IF).

Prvention et traitement

La vaccination est la meilleure (taux de protection de l'ordre de 60 %) - et la seule (sauf s'isoler) - manire de se protger contre la grippe. Elle est gratuite en France, pour tous les sujets risque de grippe grave : individus de plus de 65 ans, insuffisance respiratoire chronique, atteintes cardiaques ou rnales etc. Elle est fortement conseille chez les professionnels de sant et toutes les personnes travaillant des postes " socialement " exposs (enseignants, administration, transports en commun...)

Il existe des mdicaments antiviraux : l'amantadine et la rimantadine qui ont une efficacit de l'ordre de 80 % quand elles sont administre titre prventif, l'oseltamivir (Tamiflu) et le zanamivir (Relenza), qui sont des inhibiteurs de la neuraminidase. Ces traitements peuvent diminuer un peu l'importance des symptmes et la dure de l'affection. Mais ils sont coteux, ne sont pas rembourss par la scurit sociale en France, en Belgique et en Suisse. Ils sont relativement peu efficaces une fois l'apparition des premiers symptmes.

Voir aussi

  • souches : H1N1 (Influenza A/New Caledonia/20/99) | H3N2 | H5N1

  • Grippe aviaire

  • Syndrome respiratoire aigu svre

  • Grippe espagnole, pandmie de 1918.

  • Grippe asiatique ou " Grippe asiatique de 1957"

  • Grippe de 1968 ou grippe de Hong-Kong

Liens externes

  • (fr) Dossiers sant sur la grippe - Laboratoire GlaxoSmithKline(France)

  • (fr) Groupes Rgionaux d'Observation de la Grippe (France)

  • (fr) Sentiweb - Rseau Sentinelles (France)

  • Grippe, article de l'Institut Pasteur

  • Flu Wiki, site ddi tous les aspects de la grippe

  • Virus de la grippe, Pr J.-M. Huraux, Facult de Mdecine de la Piti-Salptrire, Universit Paris VI

  • Belgique : (fr) Quelques sites web utiles propos de l'influenza : liste de liens utiles, en particulier :

    • (fr)(nl)(de)site web du commissariat interministriel Influenza en Belgique. (Site web qui rassemble toute information sur la grippe saisonnire et la grippe aviaire)

Loading...

 
 

Цікаве