WWW.REFERATCENTRAL.ORG.UA - Я ТУТ НАВЧАЮСЬ

... відкритий, безкоштовний архів рефератів, курсових, дипломних робіт

ГоловнаІноземна мова - Англійська, Німецька та інші → Сardiopathie (хвороби серця) - Реферат

Сardiopathie (хвороби серця) - Реферат

art?riel oxyg?n? par du sang veineux ("shuntdroit-gauche"). Quoiqu'il en soit, la cyanose confirme l'insuffisance d'oxyg?nation du sang. Elle appara?t lorsque la teneur du sang en h?moglobine r?duite est sup?rieure ? 5 g/100 cm3 de sang capillaire.
C'est une teinte violac?e des t?guments, plus ou moins importante. Elle peut ?tre tr?s intense et ?vidente ou au contraire tr?s mod?r?e et n'apparaissant qu'aux cris, pendant les efforts et ? la prise du biberon.
Le diagnostic de cyanose n'est pas toujours ?vident. Elle peut en effet ?tre masqu?e par l'?rythrose (rougeur) d'une polyglobulie compensatrice : n'ayant pas assez d'oxyg?ne, l'organisme r?agit en augmentant le nombre de globules rouges.
Lorsqu'elle est tr?s discr?te, on peut comparer ? la lumi?re du jour la couleur de ses propres ongles avec ceux du nouveau-n?. En cas d'ict?re associ?, l'appr?ciation de la cyanose est d?licate ainsi que lorsqu'il existe une p?leur d'an?mie. La cyanose est surtout visible dans les r?gions o? la peau est fine et la circulation capillaire d?velopp?e les l?vres, les ongles, les oreilles. La cyanose doit ?tre diff?renci?e des ecchymoses faciales suivant une pr?sentation de la face, d'une polyglobulie, d'une m?th?moglobin?mie ou d'une cyanose physiologique des paumes et des plantes.
L'oxym?trie transcutan?e est un examen simple disponible dans toutes les maternit?s.
L'?tude des gaz du sang objective la cyanose par la chute de la PaO2.
Parmi les cardiopathies cong?nitales qui se r?v?lent par une cyanose :
La transposition des gros vaisseaux (TGV) ;
Une forme s?v?re de t?tralogie de Fallot ;
La trilogie de Fallot ;
Ventricule unique ;
Atr?sie de la valve tricuspide ;
Hypoplasie du ventricule gauche ;
Retour veineux anormal total.
De nombreuses cardiopathies cong?nitales n'entra?nent pas de cyanose : le canal art?riel, les CIA et CIV...
Le p?diatre doit toujours penser aux autres causes (non cardiaques) de cyanose chez le nouveau-n? :
Les d?tresses respiratoires : pneumothorax, inhalation amniotique, maladie des membranes hyalines, retard de r?sorption, malformations pulmonaires, hernie diaphragmatique etc ;
Les causes neurologiques : h?morragie c?r?bro-m?ning?e, m?ningite, hypertension intracr?nienne...;
Les causes m?taboliques hypoglyc?mie, hypocalc?mie...;
Une hypothermie ;
Le collapsus cardiovasculaire ;
Un choc septic?mique ;
Une insuffisance cardiaque.
L'insuffisance cardiaque ou asystolie
Elle se manifeste par une respiration rapide, des bruits du coeur acc?l?r?s et un bruit particulier dit de "galop" ? l'auscultation. L'examen clinique met en ?vidence un gros foie. La radiographie thoracique montre un gros coeur.
Rapidement, on constate une faillite circulatoire avec collapsus, oligurie et acidose m?tabolique.
Parmi les cardiopathies cong?nitales qui se r?v?lent d?s les premiers jours de vie par une insuffisance cardiaque aigu? :
L'hypoplasie du coeur gauche ;
Le retour veineux anormal ;
Une coarctation de l'aorte.
D'autres signes sont ?vocateurs plus tard :
Une g?ne respiratoire, un essoufflement, l'?puisement apr?s les biberons ;
Les infections respiratoires pleuro-pulmonaires ? r?p?tition ;
Une stagnation staturo-pond?rale ;
Une anorexie ;
Une d?formation thoracique ;
La d?couverte fortuite d'un souffle cardiaque.
Examens et analyses compl?mentaires
L'?chographie cardiaque, l'?lectrocardiogramme (ECG) et la radiographie sont les premiers examens demand?s par le m?decin.
L'?chocardiographie et la technique du "Doppler puls?" permettent une analyse anatomique et fonctionnelle correcte, rapide et non invasive. On peut en effet enregistrer les mouvements du sang (ou flux) ? l'int?rieur des cavit?s cardiaques et des vaisseaux : l'analyse physique de ces flux permet de mesurer des grandeurs tr?s utiles au diagnostic, telles que les d?bits ou les pressions.
Le cath?t?risme intracardiaque est devenu exceptionnel en p?riode n?onatale et ne se pratique plus qu'en cas de transposition des gros vaisseaux pour faire le geste palliatif (op?ration de Rashkind). Dans presque tous les autres cas, les indications th?rapeutiques de chirurgie r?paratrice (retour veineux anormal, transposition art?rielle), palliatives (st?noses pulmonaires serr?es) ou d'abstention (hypoplasie du ventricule gauche) sont prises sur les donn?es ?chographiques.
Mesures th?rapeutiques g?n?rales
Le traitement de la malformation est chirurgical. Il peut ?tre palliatif ou curatif. La plupart des malformations, lorsque cela est possible, sont op?r?es avant l'?ge de 4 ou 5 ans. L'intervention se fait "? coeur ferm?" ou "? coeur ouvert".
Les interventions correctrices ont pour but de r?tablir une physiologie cardiaque normale. Pour pouvoir op?rer ? l'int?rieur du coeur, il faut le vider de son sang et arr?ter ses battements. Les chirurgiens utilisent un coeur-poumon artificiel qui ?tablit une "circulation extra-corporelle ou CEC".
Pour toutes les interventions ? coeur ouvert, l'incision se fait verticalement sur la ligne m?diane (au milieu du sternum sur toute sa hauteur). Pour les op?rations ? coeur ferm? (palliatives, coarctation de l'aorte, canal art?riel...), l'incision se fait lat?ralement, dans l'aisselle, entre deux c?tes.
Apr?s l'intervention, l'enfant reste quelques jours dans une unit? de soins intensifs o? il se r?veille progressivement. Il est perfus? et ventil? au besoin. Apr?s la sortie de l'unit?, la r??ducation commence : mouvements respiratoires, lever, marche, gymnastique, r?entra?nement du coeur ? l'effort etc.
La tendance actuelle est ? la correction d'embl?e quel que soit l'?ge lorsque la malformation est d?compens?e.
La d?faillance cardiaque et les infections sont trait?es m?dicalement : digitaliques, diur?tiques, antibiotiques etc.
Les activit?s physiques spontan?es du jeune enfant ne doivent pas ?tre frein?es. Chez l'enfant plus ?g?, il est pr?f?rable d'interdire les sports de comp?tition en cas de st?nose aortique ou pulmonaire.
Le programme de vaccination est celui de tous les enfants.
Les infections des voies respiratoires sont plus fr?quentes chez les enfants porteurs de shunt et ont tendance ? se compliquer (d?faillance cardio-respiratoire). Elles doivent ?tre trait?es ?nergiquement d?s le d?but.
La pr?vention de l'endocardite bact?rienne d'Osler est imp?rative. Il faut administrer aux enfants porteurs de cardiopathies cong?nitales des antibiotiques ? l'occasion de toute extraction dentaire et de toute intervention chirurgicale mineure ou majeure. Cette pr?vention doit ?tre poursuivie m?me apr?s correction chirurgicale d'une cardiopathie (sauf en cas de CIA ferm?e par suture directe ou de canal art?riel ligatur?).
Loading...

 
 

Цікаве