WWW.REFERATCENTRAL.ORG.UA - Я ТУТ НАВЧАЮСЬ

... відкритий, безкоштовний архів рефератів, курсових, дипломних робіт

ГоловнаІноземна мова - Англійська, Німецька та інші → Kolomia - Реферат

Kolomia - Реферат

Kolomia (на фрацузській мові)
R?sume
Les fouilles arch?ologiqueset les documents t?moignent que Kolomia appartient aux villes anciennes de la Galicie. Elle fut mentionn?e pour la premi?re fois de 1241, mais selon des savants et des historiens la ville est s?rement plus vieille. Kolomia commen?a son histoire comme un bourg fortifi? militaire, qui prot?geait la ligne de d?fense au Sud-Ouest de la Russie ancienne. Selon les arch?ologues la forteresse existait d?jz au milieu du XH-e si?cle.
Presque toutes les vieilles cit?s russe cess?rent leurs existances au milieu du XlII-e si?cle, quand commenc?rent les incursions d?vatrices des mongolo-tatares.
Selon toute vraisemblance la forteresse de Kolomia fut incendi?e en 1259, sur ordre du vo?vode (chef de l'arm?e) mongolo-tatares Bouroundi. Le vo?vode ordonna ? Daniil de la Galicie d<^ ruiner toutes les fortifications.
Au milieu du XlV-e si?cle les terres de la Galicie furent occup?es par la Pologne et de ce temps-l? les ?trangers ne quitt?rent pas ses rues. Les ?trangers poss?d?rent la forteresse. C'?taient eux qui choisirent des couleurs pour les premi?res armoiries de la ville. Le droit de Mag-debourg fut accord? en 1405 en faveur des ?trangers.
Pour assurer la croissance de la ville au point de vue ?conomique furent octroy?s un nombre de privil?ges importants; le droit de commerce et le droit d'usage sa propre balance. Le magistrat re?ut une autorisation d'ouvrir plusieurs corps
de m?tiers et ateliers, ainsi que le droit de la perception des imp?ts des villages environnants dans les revenus municipaux. Les attaques des ?trangers commenc?rent ? partir du d?but du XVI-e si?cle et furent surtout fr?quents a par-tir de la premi?re moiti? du XVII-e si?cle dont amen?rent de grandes ruines. La chronique polonaise de 1621 t?moigne: "La ville fut incendi?e par les tatars et les gens exil?s." Le document de 1624 annonce que la ville "fut r?duite a n?ant".
Apr?s une telle ruine, il fallait reconstruire Kolomia. Comme la ville n'?tait pas prot?g?e contre les attaques des envahisseurs et contre l'inondation de la rivi?re Proute, la ville a ?t? d?m?nag?e plus loin au Nord, oc se trouve le centre de la ville actuelle. Le nouveau ch?teu de Kolomia fut b?ti sur une colline. Le ch?teau ?tait entour? de profond fosse plein d'eau, l'entr?e de la ville prot?g?e par des pont-levis.
Kolomia se trouvait sur la voie commerciale principale menant de la Pologne vers l'Allemagne a travers Galitch en direction de Volocht-chine et Danube. Kolomia se. d?veloppa ? la faveur du commerce transitaire, ainsi que la route passa ? travers la ville z Kiev, en Hongrie et en Tch?que.
En 1772, apr?s la premi?re r?paptition de la Pologne, F Autriche s' empara de la terre po-koutski avec Kolomia.
En ce temps-l?, l'?conomie de la ville ?tait mal d?velopp?e ? cause d' absence de 1' industrie extractive.
L' industrie meuni?re ?tait 1' une des plus r?pendues et des plus importantes pour 1' ?conomie de la ville, ainsi que distillerie et poterie.
La construction en 1866 des voies ferr?es ayant reli? Lvov-Tchernovtsi et en 1876 Lvov- Bucarest acc?l?ra un nouvel essor ?conomique.
L' imprimerie portant le nom de M. Bilous fut fond?e en 1860, d?s 1865 apparut le premier journal "Golos narodnii" ("La voie populaire"). La cr?ation ? Kolomia en 1867 de la maison d' ?dition constitua un ?v?nement dans la vie cul-turelle de la ville. On cherchait longuement ? obtenir 1' ouverture d' une gymnase (lyc?e) a Kolomia. En 1861 on y ouvrit une lyc?e; en
1876 - P ?cole poterie, en 1892 - P ?cole normale de formation des sp?cialistes de P industrie du bois et un nombre d' ?coles primaires. En
1877 la Soci?t? "Prosvita" a ?t? fond?e, ainsi que "Kolomiiski Bo?an" en 1895.
Au mois de novembre 1918 ? Lvov a ?t? proclam?e la R?publique Populaire d' Ukraine Quest.
La nuit du 1-er novembre le pouvoir fut repris par le Comit? militaire.
Mais F Arm?e polonaise commen?a la guerre contre la jeune. R?publique. La Calicie tomba sous le joug des occupants pour 20 ans.
Apr?s 1939 dans la vie des Ukrainiens occi-dentauxs fut des changements sociaux radicaux. Et en m?me temps le totalitarisme stalinien ?tait pr?sent dans la vie: arestations, expropriations des biens, prohibition des soci?t?s culturelles-artistiques et ?conomiques, des unions cr?atrices. Pendant F occupation fasciste la ville souffrait d' attaque permanent et fusillade, la population juive extermin?e, le tiers de Kolo-mia incendi?e. Le 29 mars 1944 la ville fut lib?r?e par F Arm?e Sovi?tique.
La ville, se relevait des ruines et se retournait vers la vie. Aujourd' hui nous constatons non seulement la mont?e du d?veloppement du potentiel ?conomique et culturel des ann?es d' apr?s-guerre, mais en m?me temps F influence n?gative du syst?me de commande, adminini-stratif. Ce syst?me bien influen?ait n?gative-ment le d?veloppement ?conomique, quand m?me Kolomia peu ? peu changeait sa figure. Outre F industrie l?g?re, alimentaire et du bois, les nouwe Iles branches de F industrie apparaissaient comme la constructions m?caniques, F industrie des m?taux et de construction.
Mettant ? profit tout son potentiel ?conomique Kolomia transforma les entreprises artisanales en fabriques et usines dot?es d' ?quipements modernes. Les machines de manutention de "Kolomiissilmach", les ?quipements pour les laboratoires d' ?cole de la fabrique de F industrie du bois, les c?bles de F usine de m?taux sont bien connus a F ?tranger. Les possibilit?s des anciennes briqueteries augmentent constamment, elles sont modernis?es et unies d' une fabrique des mat?riaux de construction. Les nouvaux b?timents, des usines et des fabriques sont apparus dans la ville. La capacit? des organisations de transport et de construction augmente. La production de la fabrique des rideaux, des papiers et de la brosserie est bien connue en pays.
A F heure actuelle la ville et r?gion compte 60 entreprises industrielles, de transport de construction, de commerce, o? travaillent presque 50 million d' ouvriers et employ?s.
Dans un temps peu recul?, plus que 70 coop?ratives et petites entreprises commenc?rent leurs activit?s.
Dans la r?gion de Kolomia il y a 23 kolkozes et 2 sovkhoze, un nombre d' entreprises industrielles agricoles parmi eux agrofirmes "Prout", "Karpate", "Tissa" sont bien connus.
En Kolomia il y a 10 ?tablissements de cures, pr?s de 40 stations d' aide-m?decins o? travaillent plus de 470 m?decins et 1120 sp?cialistes ayant une formation m?dicale secondaire.
Dans la ville la lyc?e humanitaire a ouvert de nouveau sa porte devant les ?tudiants. Kolomia compte 11 ?coles secondaires d' enseignement g?n?ral y compris ?coles de huit ans, lyc?e technique, 2 ?coles professionelles et 3 ?tablisse-ments d' enseignement secondaire sp?cialis?. Pour les plus petits il y a 20 ?tablissements pr?scolaires, ?cole des arts, ?colede musique et 2 ?coles de sport.
En 1990 le th??tre professionel - apr?s 27 ans - se renouvelle son travail. La ville re?ut la maison populaire (ancienne Caisse d' ?pargne) . Dans la ville se trouve le Mus?e des arts populaires des Goutsoules, 7 biblioth?ques, 3 ci-n?mas, on pr?pare la fondation du mus?e des Beaux-Arts, du mus?e des oeufs de P?ques et du mus?e d' histoire de Kolomia.
Le choeur de danse laur?at des concours internationaux "Pokutia" jouit d' une grande popularit?, ainsi que le choeur des to travailleurs des ?tablissements de cures et des personnels enseignants de F ?cole p?dagogique, le choeur "Boian".
Ces derni?res ann?es dans la ville apparurent des organisations publiques de masse. Premi-?rement ?tait fond? au mois de juillet 1988 la soci?t? "Postoup", ensuite au mois de mai 1989 "Narodni Roukh", au mois d' octobre 1989 la Soci?t? de la lanque ukrainienne portant le nom de Chevtchenko.
En unissant en un platforme commun dans la lutte pour la souverainet? ?tatique de F Ukraine, le 4 mars 1990 aux ?lections au Soviets locaux les forces d?mocratiques remport?rent une victoire.
Au mois de juillet 1990 a Kolomia a eu bieu le Premier concile oecum?nique de clerg? de F Ukraine. Les h?tes de tout les continents du monde ?taient accuillis aves les drapeaux nationaux.
Les portes de Kolomia sont ouvertes pour tous les gens de bonne volont?.
Loading...

 
 

Цікаве